OUPS

 

Connu pour revisiter les rochers en coccinelles, Oups s’est essayé au tag dans les années 90 puis au graff dans les années 2000. C’est après s’être frotté au détournement de publicités et aux messages militants, qu’il s’est mis à peindre des cailloux pour les transformer en « Cox », ces bestioles au regard naïf qui bordent nos routes.

Les Cox cherchent à interpeller les gens et à nous questionner sur la limite entre l'illégal et le tolérable. Oups dans sa démarche, cherche à faire évoluer le regard porté sur l'art urbain. Les Cox viennent ainsi nous rappeler que lorsque les choses ne sont pas à leur place, ça laisse de la place pour autre chose...  Le message de leur auteur : « la rue appartient à tous ceux qui l'occupent ».

En parallèle, il travaille depuis 3 ans avec Sunra autour de projets à thème, adaptant les techniques (pochoir, collages, aérosols, papier mâché...)  au fil des sujets. « L'objectif est d'utiliser le Street-Art à des fins revendicatives ou simplement esthétiques. »